image-blogue-marketing-web
Écrit par Béatrice Poulin le 5 avril 2021

Quelles sont les caractéristiques d’un call-to-action persuasif?

Quels que soient les produits ou les services d’une entreprise, les calls-to-action sont essentiels pour améliorer le taux de conversion d’un site Web. Lorsqu’ils sont bien écrits et intégrés, les calls-to-action peuvent considérablement augmenter le nombre de visiteurs qui se transforment en leads de qualité.

Cependant, plusieurs éléments entrent dans la conception d’un call-to-action efficace et percutant. En plus de réfléchir aux mots utilisés, il est important de considérer son emplacement et son design.

La position du call-to-action

La position du call-to-action est l’un des éléments les plus importants lors de la création des différentes pages d’un site Web. Selon le contenu présenté, les développeurs optent souvent pour le centre de la page, car notre regard est rapidement dirigé vers cet emplacement. En revanche, en choisissant cet endroit, il est facile de perdre le call-to-action à travers les différents éléments de la page.

Une autre stratégie assez populaire consiste à placer le call-to-action dans le haut de la page, près du menu de navigation du site. Cet emplacement n’est pas toujours la meilleure option, car il est plus difficile de personnaliser le call-to-action en fonction du contenu de la page. Le coin supérieur gauche peut également être un bon endroit, mais encore une fois, il ne faut pas prendre une décision trop rapidement. De manière générale, la colonne de droite est un emplacement à éviter, car il est généralement associé à du contenu publicitaire. C’est ainsi le pire endroit pour mettre un call-to-action persuasif.

Lors de la création des calls-to-action, il est important de prendre en considération le contenu de la page, l’objectif de l’entreprise ainsi que le type de call-to-action. Par ailleurs, la position des calls-to-action doit être déterminée en fonction du dynamisme et du mouvement de la page. Ils doivent idéalement être placés où se trouve le regard du visiteur.

Pour y arriver, il faut réfléchir au positionnement des différents éléments de la page, dont les images et particulièrement les portraits, car ces éléments ont tendance à attirer l’attention des visiteurs. Bien qu’elles puissent parfois nuire à l’efficacité des calls-to-action, les images peuvent également être utiles pour rediriger le regard des visiteurs. Par exemple, si vous décidez d’incorporer un visage, il peut être efficace d’aligner le call-to-action avec le regard de la personne sur la photo.

Le bon moment pour présenter son call-to-action

Malheureusement, plusieurs entreprises ne se cassent pas la tête et placent l’ensemble de leurs calls-to-action dans l’en-tête de toutes les pages de leur site. Cette stratégie n’est pas nécessairement mauvaise, mais elle offre rarement la possibilité de construire un site persuasif et adapté à la clientèle de l’entreprise. Certains calls-to-action, comme une demande de soumission ou bien un formulaire d’inscription, peuvent effectivement se trouver dans l’en-tête du site, car ils concordent avec l’objectif général de la plateforme en ligne.

Pour les autres types de calls-to-action, il est préférable de les afficher uniquement lorsque les visiteurs ont déjà reçu des informations sur les services ou les produits de l’entreprise. Si vous invitez vos visiteurs à s’inscrire à votre infolettre avec 10 secondes de navigation, il est très probable que peu s’inscrivent ou que les personnes qui s’inscrivent ne se transforment pas en leads de qualité.

Le bon moment pour présenter un call-to-action diffère d’une entreprise à l’autre, d’un site Web à l’autre et d’une page à l’autre. Pour bien le déterminer, il faut tenir compte de l’objectif du call-to-action et de l’action posée par les visiteurs. Par exemple, lors de l’écriture d’un article de blogue, il est plus pertinent de mettre le call-to-action à la fin du texte, car il s’adresse principalement aux personnes qui ont un réel intérêt pour le sujet de l’article. Dans une boutique en ligne, il est plutôt astucieux de présenter le call-to-action au milieu du catalogue pour inviter les visiteurs à regarder plus de produits ou bien à profiter d’une aubaine limitée.

Chaque site est différent et le moment pour afficher les calls-to-action doit s’adapter au message de l’entreprise et à ses objectifs.

L’utilisation des espaces négatifs

L’un des principes de base pour intégrer de bons calls-to-action consiste à s’assurer qu’aucune distraction ne se trouve autour du message ou du bouton. Les espaces négatifs deviennent ainsi très utiles pour ne pas dévier l’attention du visiteur et mettre l’accent sur des éléments précis, comme la barre de recherche ou bien les promotions de l’entreprise. Les espaces négatifs évitent alors aux calls-to-action de se perdre à travers le contenu d’une page.

Les couleurs du call-to-action

Quand le call-to-action est un bouton, il est généralement préférable d’utiliser une couleur qui contraste avec le reste du site Web pour attirer les regards. Par exemple, sur un site Web au design sobre en noir et blanc, il est pertinent de mettre un call-to-action de couleur pour qu’il se démarque mieux dans la page. De plus, il est parfois utile de sortir de la charte graphique de l’entreprise pour que le call-to-action soit clair et que les visiteurs ne le ratent pas.

Cependant, il est important de ne pas se fier uniquement à l’utilisation d’une couleur contrastante. Tout d’abord, une certaine partie de la population est daltonienne et interprète les couleurs différemment. Ensuite, la couleur ne doit pas être agressante sur la page et sembler sortir de nulle part. Finalement, si le call-to-action n’est pas bien écrit ou positionné, même la couleur la plus contrastante ne sera pas 100 % efficace. Il faut absolument combiner plusieurs trucs pour attirer l’attention, sans toutefois en faire trop.

L’utilisation de l’animation

Les calls-to-action animés permettent de facilement rediriger l’attention des visiteurs. En revanche, les animations peuvent considérablement ralentir la vitesse de chargement des pages. Par ailleurs, lorsque leur design ne s’intègre pas bien dans le dynamisme de la page, elles peuvent distraire les visiteurs et même les déranger. L’utilisation de l’animation peut ainsi être pertinente à certains moments, mais il faut toutefois faire attention pour qu’elle ne soit pas trop agressante.

La taille des calls-to-action

Sans surprise, plus un élément prend de l’espace sur une page, plus il attire l’attention des visiteurs. Que ce soit l’image d’un produit, le slogan de l’entreprise ou bien un call-to-action, plus il est gros, plus il sera vu et compris.

Par ailleurs, en augmentant la grosseur des boutons de call-to-action, il est possible d’ajouter plus de textes et de faire des calls-to-action plus précis et persuasifs.

Le message du call-to-action

Le message d’un call-to-action doit toujours être clair et précis. Il peut non seulement inclure la description de l’action à poser, mais également ses avantages ou ses bienfaits pour le visiteur. L’écriture d’un call-to-action doit aussi tenir compte de son objectif. Par exemple, il peut être pertinent d’inclure un rabais de 10 % sur le prochain achat si le visiteur s’inscrit à l’infolettre de l’entreprise. Sinon, le call-to-action peut tenter de créer un sentiment d’urgence en indiquant qu’il ne reste que peu de temps pour profiter d’une promotion ou seulement quelques exemplaires disponibles du produit désiré.

Peu importe l’objectif d’un site Web complet, il est presque impossible de créer un site Web persuasif sans réfléchir à tous les éléments qui composent les différents calls-to-action de la plateforme. Heureusement, TactikMedia rassemble une équipe de professionnels spécialisés dans la conception de sites Web persuasifs. Notre objectif consiste à aider les entreprises à atteindre et même surpasser leurs objectifs en ligne. Si vous avez des questions ou un projet en tête, n’hésitez pas pour communiquer avec notre équipe.

Lors de la création d’un site Web, trop de développeurs et de stratèges Web accordent beaucoup d’importance à l’écriture, l’emplacement et la couleur des calls-to-action. Bien que ces éléments soient très non négligeables, il est inutile d’y réfléchir longuement si la stratégie numérique de l’entreprise n’inclut pas des pages de destination (landing pages) personnalisées et pertinentes. 

En effet, le call-to-action est utile pour attirer l’attention des visiteurs, mais un clic est loin d’être une garantie de lead et encore moins de vente. Pour développer un site Web réellement persuasif, il est essentiel de construire des landing pages qui sauront convaincre les visiteurs et gagner leur confiance.

Où seront redirigés les visiteurs?

Comme nous venons de le mentionner, le travail d’un call-to-action ne s’arrête pas lorsqu’un visiteur clique sur le bouton. En réalité, seulement la moitié du travail est faite. Pour que le call-to-action soit vraiment efficace, il faut convaincre les visiteurs que l’entreprise est crédible et qu’il prend une bonne décision.

Pour y arriver, il faut réfléchir à ce qui se trouve après le call-to-action et être cohérent. Voici quelques pistes de solution pour construire une landing page persuasive :

  • Remercier le visiteur

Lorsqu’une personne effectue une action sur votre site Web, il est toujours pertinent de valoriser l’action qu’elle vient de poser. Vous pouvez la remercier, lui donner des commentaires positifs ou bien renforcer l’idée que son clic était un geste intelligent et astucieux.

 

  • Consolider le call-to-action

Pour augmenter ses chances que le visiteur devienne un lead, il faut s’assurer qu’il comprend bien les actions qu’il doit poser. Le call-to-action captive l’attention du visiteur, mais cela ne veut pas dire qu’il entreprendra une relation ou une conversation avec l’entreprise. Pour qu’il se transforme en lead, il doit fournir son adresse courriel, faire un achat ou bien demander une soumission. Pour y arriver, il faut que les actions à poser et les bénéfices possibles soient clairement expliqués.

 

  • Rassurer le visiteur

À moins d’être une entreprise avec une réputation bien établie, il est nécessaire de convaincre les visiteurs du sérieux de la plateforme en ligne. Pour y arriver, il faut renforcer le sentiment de sécurité et de fiabilité. Par exemple, si vous désirez que les visiteurs s’inscrivent à une infolettre, vous pouvez les rassurer en disant qu’ils peuvent se désabonner en seulement un clic, qu’ils recevront des rabais exclusifs ou bien que vous n’enverrez qu’un courriel par mois. Sachant qu’ils peuvent toujours revenir sur leur décision, les visiteurs seront moins inquiets de faire ce que vous leur demandez.

 

  • Se concentrer sur l’objectif du call-to-action

La pire erreur à faire sur la landing page d’un call-to-action consiste à distraire les visiteurs avec des informations supplémentaires et superflues. Il est ainsi primordial de ne pas solliciter de nouvelles actions avant que celle du call-to-action ne soit complétée. Dans le cas d’une soumission en ligne ou d’une inscription à une infolettre, il est efficace de faire apparaître le formulaire sur une nouvelle fenêtre qui doit être fermée avant de poursuivre la navigation sur le site. Pour une boutique en ligne, la meilleure technique consiste à créer des pages complètement nues pour le panier, la confirmation de la commande et le paiement. Il ne faut inclure aucune fonctionnalité qui pourrait distraire le visiteur, comme une barre de recherche ou une invitation pour s’inscrire à l’infolettre. Tant et aussi longtemps que le visiteur n’a pas complété son achat, il ne faut pas lui présenter de nouvelles informations. Ce principe s’applique à tous les types de calls-to-action.

 

  • Faire des tests

Nous ne le répéterons jamais assez, mais il est impossible de construire un site Web persuasif sans faire de très nombreux tests. Il faut non seulement tester différents emplacements, couleurs et textes pour le call-to-action, mais il faut également essayer différentes configurations pour la landing page. Les tests doivent être faits sur différents visiteurs et les données récoltées doivent être analysées pour trouver les combinaisons qui obtiennent le meilleur taux de conversion.

Peu importe le type d’entreprises, de sites Web ou de call-to-action, la création de landing pages personnalisées et persuasives est cruciale pour améliorer considérablement le taux de conversion d’un site Web. Même si un site attire un grand nombre de visiteurs et que son trafic augmente, il ne sert à rien s’il ne permet pas à l’entreprise d’obtenir des leads de qualité ou bien d’augmenter ses ventes.

Si vous désirez développer un site Web persuasif qui aidera votre entreprise à grandir et atteindre des marchés plus importants, n’hésitez pas pour communiquer avec l’équipe de TactikMedia. Nous sommes des experts du domaine et nous ne développons que des sites Web persuasifs. Écrivez-nous ou faites une soumission en ligne pour obtenir plus d’informations. 

Malheureusement, de nombreuses entreprises croient qu’elles peuvent investir dans la refonte de leur site Web aux 5 ans pour réussir à se démarquer en ligne. En revanche, un site Web ne peut généralement pas être parfait du premier coup. Bien que son design et son architecture peuvent être longuement réfléchis, il est important de tenir compte des données de navigation des visiteurs pour améliorer son site Web, particulièrement certains détails comme l’emplacement et le contenu des calls-to-action.

L’utilité des données de navigation des visiteurs

Peu importe la nature du site Web, il est toujours possible de trouver et d’analyser des données pour améliorer les performances de l’entreprise ou de l’organisme. Cependant, il est presque impossible d’analyser un site Web en quelques semaines. Les stratèges peuvent facilement mettre en place une solution efficace pour le moment, mais elle doit absolument être adaptée pour demeurer à jour sur les nouvelles techniques et technologies du Web.

Les données de navigation des visiteurs peuvent être utilisées pour repérer des problèmes sur un site et en trouver les causes. Ensuite, elles permettent de tester différentes approches et de retenir les solutions efficaces. Chaque fois qu’un pépin survient ou une statistique baisse, les données servent à améliorer le site Web et ses performances en général.

Cependant, les données peuvent également être utilisées en continu pour trouver les meilleurs dispositions, couleurs, textes et designs. En marketing Web, les stratèges aiment bien les tests A/B qui consistent à essayer différentes solutions sur différents visiteurs et à comparer leurs performances. Les résultats de ces tests permettent d’améliorer l’expérience utilisateur et le taux de conversion du site Web.

L’amélioration du taux de conversion

Tous les sites Web existent pour présenter et promouvoir une entreprise, un organisme ou bien un projet. Étant des dépenses considérables, il est important d’obtenir un site Web qui atteint ses objectifs de conversion. Que ce soit l’achat d’un produit, l’inscription à une infolettre ou bien l’envoi d’un formulaire, tous les sites Web doivent définir une donnée pour savoir s’ils sont efficaces ou non. Même si beaucoup de personnes visitent le site Web, l’investissement n’est pas rentable si la plateforme ne permet pas la croissance de l’entreprise.

Pour améliorer le taux de conversion, il est nécessaire d’analyser les données du site sur une période prolongée. Souvent, les entreprises décident d’investir un montant d’argent important dans la refonte de leur site Web, mais ne prévoient rien pour les améliorations et les modifications du site lorsqu’il est en ligne. Cette approche n’est pas complètement mauvaise, mais elle ne permet pas de prendre en considération les statistiques ou les commentaires des visiteurs pour améliorer les performances du site.

Les statistiques intéressantes d’un site Web

En plus du nombre de visiteurs et du taux de conversions, plusieurs autres données peuvent être analysées pour améliorer les performances d’un site Web.

  • L’analyse des clics : le parcours effectué par les visiteurs sur le site Web
  • Les hits (accès) : les demandes d’accès à des fichiers (image, JavaScript, HTML, etc.) présents sur le site Web
  • Les pages vues : le nombre de visites des différentes pages du site Web
  • Les visiteurs uniques : le nombre de visiteurs uniques sur le site (sans les visiteurs récurrents)
  • Les visites par personne : le nombre de visites effectuées par la même personne sur le site
  • Le temps d’engagement : la durée de la visite de chaque visiteur
  • Et bien plus encore!

Le travail d’une agence Web comme TactikMedia

Lors du développement d’un site Web, il est important d’intégrer un bon design, mais le site Web est inutile s’il ne convertit pas les visiteurs en leads. Ainsi, pour mettre en ligne des sites performants et rentables, TactikMedia combine les compétences d’une designer UX, d’un développeur et d’un stratège Web.

Nous créons ainsi des sites Web personnalisés et conçus pour faciliter la croissance des entreprises. Nous travaillons en étroite collaboration avec nos clients pour construire des sites qui répondent à leurs besoins et qui se modifient facilement pour s’adapter au cours des années. 

Lorsque le site Web est en ligne, nous effectuons des modifications durant le premier mois pour ajuster le contenu et les images. Ensuite, nous offrons un soutien technique durant une année pour vous aider à apprivoiser les différents outils d’analyse et de modification du site Web.

Pour améliorer considérablement les performances d’un site Web, nous recommandons normalement nos forfaits de marketing numérique et de SEO. Nos stratèges Web analysent alors les données, effectuent des tests et recommandent des changements pour augmenter le trafic sur le site ainsi que le taux de conversion. Des rapports sont envoyés chaque mois ou tous les trois mois pour expliquer les résultats et les recommandations.

La conception d’un site Web persuasif est quasi impossible sans une compréhension approfondie des bases de la persuasion. L’objectif d’un site Web persuasif n’est pas de leurrer les visiteurs, mais plutôt les influencer positivement pour qu’ils posent une action bien précise. Pour y arriver, il est nécessaire de s’approprier quelques principes psychologiques qui contribuent aux prises de décision.

En bref, il faut utiliser les besoins primaires de l’humain. Vous devez alors vous demander si vos produits ou services permettent de répondre à l’un des besoins suivants :

  • L’affection des pairs
  • L’appartenance à un groupe
  • La famille
  • La santé
  • La sécurité
  • L’estime de soi
  • L’accomplissement personnel
  • Le sentiment de redonner au suivant
  • Etc.

Lorsque vous aurez identifié les besoins primaires auxquels répondent vos produits et services, vous pourrez appliquer les principes suivants pour concevoir un site Web persuasif.

Principe 1 : Rassurer le visiteur sur la pertinence de son achat

Lors de la conception d’un site Web, il faut éviter que les visiteurs ne soient impressionnés par la dépense qu’ils s’apprêtent à faire. Pour ne pas les effrayer, il faut les convaincre que leur achat n’est pas futile et qu’il leur apportera des bienfaits ou des avantages dans le futur.

Plusieurs solutions existent pour répondre à ce problème. Tout d’abord, il est possible d’intégrer des fonctionnalités particulières, comme un délai pour le paiement ou bien les soumissions en ligne. Sinon, il faut convaincre le visiteur que vos anciens clients sont satisfaits en lui présentant de nombreux commentaires positifs sur vos produits ou services.

Principe 2 : Utiliser la peur pour convaincre

Évidemment, il ne faut pas réellement faire peur aux visiteurs, mais il est possible de jouer sur leur sentiment d’insécurité ou sur la crainte de rater une bonne occasion. Une stratégie efficace consiste à convaincre les visiteurs de poser rapidement une action en leur expliquant clairement qu’ils ne pourront plus profiter d’une promotion ou d’un rabais s’ils reportent leur achat. Pour utiliser la peur d’être laissé de côté et de ne pas faire partie d’un groupe, vous devez collaborer avec des personnes connues, comme ses influenceurs ou bien des experts, et leur demander de promouvoir vos produits ou services. Cette stratégie permet de créer une communauté autour de votre entreprise et de votre marque.

Principe 3 : Augmenter la confiance des visiteurs

Sans surprise, il est difficile qu’un visiteur se transforme en acheteur s’il ne connaît pas bien le site Web ou l’entreprise. Pour augmenter leur confiance envers la plateforme, il est nécessaire de bien les informer sur les produits ou les services offerts. Il est également possible de donner une impression de contrôle sur son achat en proposant des options pour le personnaliser ou un délai pour le paiement.

Voici quelques trucs supplémentaires pour plus facilement gagner la confiance des visiteurs :

  • Intégrer de nombreux commentaires de clients satisfaits sur le site Web
  • Faire appel à des célébrités ou des influenceurs pour faire la promotion de l’entreprise
  • Augmenter sa notoriété dans le domaine en s’associant avec des experts
  • Rassurer les visiteurs sur la qualité de vos produits et sur leurs différentes options s’ils ne sont pas satisfaits

En règle générale, les commentaires de clients satisfaits sont l’une des meilleures solutions pour augmenter la confiance des visiteurs. Cependant, si votre entreprise ne récolte pas déjà les commentaires de ses anciens clients, il est absolument nécessaire de développer une stratégie pour obtenir des témoignages positifs de qualité. Ensuite, il est important de rendre les commentaires les plus crédibles possible. Pour y arriver, vous pouvez faire des vidéos, inclure des photos et des logos des clients ou bien indiquer le titre des personnes-ressources (très utile pour le B2B).

Principe 4 : Utiliser des incitatifs

L’un des exemples d’incitatifs les plus répandus est certainement : « Achetez un produit et recevez quelque chose en cadeau ». Cette stratégie peut être efficace sur le court terme, mais elle est plus difficile à tenir sur le long terme, car dès le départ, les deux produits font partie de la transaction. Ainsi, si l’entreprise décide d’arrêter cette promotion tout en conservant le même prix, les acheteurs pourraient se sentir leurrés et se diriger vers la compétition pour leurs prochains achats.

Une autre stratégie incitative consiste à envoyer des cartes de remerciements personnalisées pour les clients réguliers de l’entreprise. Les cartes peuvent même contenir des rabais qui deviennent des cadeaux-surprises ne faisant pas partie de la transaction initiale. Souvent, les entreprises ont tendance à récompenser leurs nouveaux clients et négliger leurs clients actuels. Cependant, il est normalement plus facile de fidéliser sa clientèle actuelle que d’en chercher une nouvelle. L’envoi de rabais personnalisé ou de carte de remerciement est ainsi une solution efficace pour ne pas perdre des clients déjà acquis.

Principe 5 : Donner une idée claire de la valeur des produits ou services

Peu importe la nature d’un achat, il est très difficile d’en connaître la valeur réelle sans avoir des informations ou un point de repère. Pour permettre aux visiteurs d’un site Web de mesurer plus facilement la valeur de quelque chose, il faut le comparer avec d’autres produits ou services.

Par exemple, si vous vendez des services personnalisés de gestion, vous pouvez présenter trois forfaits l’un à côté de l’autre et détailler précisément ce que chacun contient. De cette manière, le visiteur peut comparer les différentes options qui s’offrent à lui et prendre une décision éclairée en fonction de ses besoins réels. La comparaison des trois prix lui permet également de mieux comprendre la valeur réelle de son achat.

Principe 6 : Rendre l’achat facile

Lors du développement d’un site Web, il est très important de se rappeler que les humains sont fondamentalement lâches. Il faut ainsi développer un site Web intuitif et simple qui facilite la navigation. Les visiteurs ne doivent pas se poser des questions sur les démarches à suivre pour obtenir plus d’informations ou pour commander un produit. Ils doivent rapidement trouver ce qu’ils cherchent. Pour y arriver, il est primordial de travailler sur l’architecture de la plateforme en ligne et s’assurer qu’elle permet une navigation optimale et intuitive.

Pour persuader un visiteur d’acheter ou de poser une action concrète, il est essentiel de comprendre les différentes raisons qui poussent les êtres humains à entrer en relation avec une entreprise. Que ce soient les besoins humains ou bien la peur de rater une bonne promotion, les entreprises en ligne doivent comprendre et utiliser la psychologie de la persuasion pour atteindre leurs objectifs en ligne.

Heureusement, TactikMedia rassemble une équipe de professionnels spécialisés dans le marketing numérique et le comportement des visiteurs sur le Web. En plus d’approfondir nos connaissances sur l’industrie et le parcours d’un acheteur, nous élaborons des stratégies personnalisées pour aider tous nos clients à atteindre leurs objectifs en ligne. Si vous avez des questions ou un projet en tête, n’hésitez pas pour communiquer avec nous. Notre équipe est toujours prête à vous aider dans votre conquête du Web.

Bien que les fonctionnalités et le design d’un site Web soient importants pour établir une bonne relation, il est inutile de passer beaucoup de temps sur ces éléments s’ils ne font pas partie d’une stratégie numérique complète qui est conçue pour convaincre les visiteurs et gagner leur confiance. En effet, même le plus beau des sites Web sera un échec s’il ne fait pas augmenter la notoriété ou bien les ventes d’une entreprise.

Pour développer un site Web persuasif, il est important de se poser quelques questions sur votre site Web et sur vos objectifs en ligne :

Quel est l’objectif de votre site Web?

Que désirez-vous que vos visiteurs posent comme action sur votre site Web?

Pourquoi voulez-vous qu’ils posent cette action?

Comment allez-vous mesurer la réussite de votre site Web?

Ces questions peuvent sembler banales, mais elles sont essentielles pour concevoir un site Web persuasif et adapté à votre clientèle. Elles donnent les grandes lignes de la plateforme et permettent de bien orienter toutes les personnes qui travailleront sur le site.

Mesurer la réussite du site Web

Avant, de nombreuses personnes se basaient uniquement sur le trafic de leur site pour en mesurer la réussite. Cependant, cette mesure n’est plus suffisante, car un grand nombre de visiteurs n’est pas nécessairement synonyme de réussite pour votre entreprise. C’est pourquoi vous devez déterminer une mesure plus précise pour vérifier si vous atteignez bel et bien vos objectifs. Voici quelques exemples de mesures concrètes que nous recommandons à nos clients :

  • Le nombre de ventes
  • Le prix moyen des ventes
  • La fidélisation des clients (les clients reviennent-ils après leur premier achat?)
  • Les interactions sur les médias sociaux
  • Le nombre d’inscriptions à votre infolettre
  • Etc.

La majorité de ces mesures sont assez efficaces pour vérifier la réussite d’un site Web ou d’une campagne de marketing numérique, mais il est essentiel de s’assurer que la mesure est adaptée à la réalité de votre entreprise. Par exemple, même si de nombreuses personnes s’inscrivent à votre infolettre, cela ne veut pas dire que vous avez obtenu des leads de qualité ou que vos ventes ont augmenté. En général, nous recommandons à nos clients d’utiliser plusieurs mesures pour valider la réussite de leur site Web.

Maintenant que vous avez identifié les bons repères pour mesurer le succès de votre plateforme en ligne, vous devez réfléchir aux différentes approches pour faire grimper vos statistiques. Pour y arriver, il est nécessaire de prendre en considération toutes les fonctionnalités de votre site Web et trouver les éléments qui pourraient être améliorés.

Simplifier l’expérience utilisateur

Pour développer un site Web persuasif, il est essentiel de repérer toutes les nuisances qui pourraient gâcher l’expérience des visiteurs. Ces éléments sont souvent des barrières pour les visiteurs et peuvent grandement diminuer vos chances d’augmenter vos leads ou vos ventes.

La première étape consiste à réviser l’architecture du site pour uniquement présenter les informations essentielles dans le menu. Un site Web simple et ergonomique permet aux utilisateurs de facilement trouver ce dont ils ont besoin. En général, il faut que l’ensemble des informations du site se trouvent à moins de trois clics de la page d’accueil. Pour arriver à cet objectif, il est important de construire une architecture simple et personnalisée pour votre entreprise et qui met l’accent sur les éléments incontournables. 

Ensuite, il est essentiel de simplifier au maximum les actions que doivent poser les visiteurs pour entrer en contact avec l’entreprise. Cette règle s’applique principalement lors de la création d’un call-to-action ou d’un formulaire de prise de contact. Voici quelques exemples d’éléments qui pourraient rebuter certains visiteurs et les rediriger vers vos compétiteurs : 

  • Un captcha trop complexe
  • Un formulaire trop long (ex. demander « Comment avez-vous trouvé ce site Web? »)
  • Un formulaire trop rigide qui ne permet pas aux visiteurs d’expliquer clairement ce dont ils ont besoin
  • De longues listes dans lesquelles il est difficile de trouver les bonnes informations

Lorsque toutes les nuisances ont été retirées de votre plateforme, vous devez ensuite travailler sur l’aspect persuasif de vos différentes pages.

Réfléchir à la démarche pour persuader les clients

Pour convaincre les visiteurs de poser une action concrète, il est essentiel de réfléchir au parcours du visiteur. L’objectif de la persuasion n’est pas de leurrer les visiteurs pour qu’ils achètent, mais plutôt de leur donner les bons outils pour qu’ils prennent une décision réfléchie. Avec cette approche, vous évitez de décevoir vos clients et ainsi perdre de futures ventes. La persuasion en marketing ne consiste pas à vendre le plus possible, mais plutôt à convaincre vos clients que vous êtes la meilleure entreprise pour répondre à leurs besoins.

Pour y arriver, voici quelques trucs faciles à mettre en place lors du développement de votre nouveau site Web :

  • Établir des objectifs clairs par rapport aux actions de vos clients
  • Porter une attention particulière aux éléments qui pourraient énerver les utilisateurs (ils peuvent apporter des gains à court terme, mais ils rendent plus difficiles les relations avec des clients sur le long terme)
  • Intégrer de nombreux commentaires positifs d’anciens clients 
  • Améliorer constamment le site à partir des analyses de performance des différentes approches utilisées
  • Développer une stratégie pour améliorer la compréhension de ses utilisateurs, de leurs besoins et de leurs intentions
  • Simplifier au maximum votre site Web

Attention à la mince ligne entre la persuasion et la manipulation

Parfois, il peut être difficile de faire une distinction claire entre la manipulation et la persuasion sur le Web. Selon les stratégies utilisées par les entreprises, certains visiteurs peuvent se sentir pris au piège s’ils réalisent qu’on leur impose quelque chose qu’ils ne désirent pas. Il existe cependant différentes manières d’influencer subtilement leur comportement sans les leurrer. 

Un exemple facile est celui des compagnies aériennes qui incluent automatiquement une assurance lorsque les visiteurs achètent un billet d’avion. Sur d’autres sites Web, l’inscription à l’infolettre sera déjà cochée au moment où les visiteurs achètent quelque chose ou qu’ils fournissent leur adresse courriel pour obtenir une soumission.

Cependant, il faut demeurer prudent avec cette stratégie, car il est facile d’aller trop loin et de leurrer les visiteurs. Ainsi, il est possible de se retrouver avec de nombreuses inscriptions à une infolettre sans toutefois avoir beaucoup de leads de qualité. Certains types de manipulation subtile peuvent mener à des clients insatisfaits et à des commentaires négatifs.

Pour éviter de traverser la ligne, il existe un truc très simple : laissez vos clients satisfaits persuader vos visiteurs en présentant de nombreux commentaires positifs sur votre entreprise, vos produits et vos services. Cette technique est très efficace, car les visiteurs se laissent plus facilement convaincre par vos anciens clients que par votre département marketing. Pour les sites Web B2B, il est également possible d’intégrer le nom de l’entreprise client ou bien le poste de la personne qui a fait le commentaire.

Si vous n’avez pas beaucoup de commentaires de vos clients, il est toujours possible de mettre en place une stratégie pour en récolter. De plus, pour éviter les commentaires négatifs, il suffit de faire une sélection avant de demander un commentaire du client. Cette stratégie se déroule principalement par courriel avant de rediriger les clients satisfaits vers votre page Google ou votre site Web.

Le développement d’un site Web persuasif demande du temps et un certain investissement. En effet, il est presque impossible de convaincre des visiteurs de poser une action concrète sans avoir réfléchi à leurs besoins et leurs objectifs. Il faut arrêter de penser uniquement au design d’un site Web et plutôt réfléchir longuement aux différents éléments qui convaincront les visiteurs d’acheter, de s’inscrire à une infolettre ou bien d’envoyer une demande de soumission.

Article écrit par Béatrice Poulin
Béatrice maîtrise l’écriture SEO tout en créant du contenu pertinent et factuel. Elle sait trouver les bons mots pour mettre en valeur n’importe quel sujet. Malgré son amour inconditionnel de la langue française et du Québec, sa curiosité insatiable l'a poussée à s’expatrier en Argentine pour y perfectionner son espagnol.
crossmenu