Une grande majorité des entreprises locales dépendent à part entière du monde de référencement, notamment de Google pour être plus accessible, pour mieux répondre aux exigences de la clientèle, et en fin, pour réussir dans ses affaires.

Google, le compagnon fidèle, médiatise cette action d’une façon efficace, et surtout prometteuse depuis des années. Seulement, à partir de la semaine du 06 août dernier, les internautes, particulièrement les artisans, et les entreprises locaux se sentaient un peu perdus, en contemplant le changement que Google a apporté au niveau des résultats locaux affichés en privilège lors d’une recherche effectuée. Une grande modification s’est apportée d’une façon inédite. Grande fut la surprise de chaque internaute, d’autant plus que les transformations ne tendent pas, à première vue, vers le côté positif pour le business des entreprises.

Le nouvel affichage de Google My Business en comparaison à l’ancien

Quiconque ayant ouvert une page de recherche de Google a tout de suite remarqué le nombre en moins de la liste des entreprises affichées. Si auparavant, il y avait sept noms d’entreprises annoncés pour former le fameux 7 packs, il n’en reste plus que trois actuellement.

Contrairement à la logique des choses, les trois résultats affichés ne gagnent même pas d’espace lors de la présentation de chacun, car il est bien constaté que des détails plus qu’importants comme l’adresse web qui mène directement vers le site ainsi que les détails de contacts ont également disparu.

De même, Google a aussi décidé de supprimer carrément la liaison directe vers le réseau social Google+ de chaque société. La réelle raison de cette annulation reste encore assez floue que chaque internaute la définit à sa propre perception. Ce qui est sûr c’est que Google veut limiter l’accès et le pouvoir de Google+. Pourtant l’attitude est quand même assez intrigante, car depuis toujours, Google n’a cessé de monopoliser ses services grâce au fonctionnement de Google+, et il a bien investi pour cela.

Et si on entre un peu plus en détail avec ce changement  

Si l’internaute essaye de cliquer sur l’un des liens de résultats, une autre surprise bien plus importante l’attend encore. La page à laquelle il veut avoir de plus amples informations sera sans doute mise en valeur en quittant les résultats de recherche affichés par Google. Seulement, toute la page n’est pas dédiée à sa présentation. Juste à côté s’étale toute une liste des autres entreprises qui œuvrent dans le même domaine ou plus précisément la liste de ses concurrents. Chose qui incite directement les internautes à changer de site à moindre blocage avec celui qu’il a ouvert.

Quelles en seraient alors les conséquences de cette modification à court et à long terme ?

Au premier abord, il devient plus difficile pour les entreprises de se rapprocher de ses clientèles au niveau du référencement. Une perte considérable de visites attend à coup sûr les 4 autres entreprises qui ne trouvent plus sa place sur les résultats locaux affichés.

D’autre part, pour les trois entreprises plus chanceuses sélectionnées, le manque de détails essentiels avec l’affichage entraîne certainement des clics en sus pour y accéder. Ce qui remet en question la praticité de l’affichage des résultats de Google.

En somme, incontestablement, ces troubles au niveau de l’affichage des résultats locaux de Google ne vont pas du tout apporter quelque chose de positif, d’une part, sur les techniques de référencement, mais aussi, et surtout cela va avoir un sacré impact sur le business des entreprises en général. Il n’est pas étonnant si un grand nombre des internautes pensent que ceci n’est qu’un passage vers des modes publicitaires plus efficaces et plus lucratifs que Google est peut-être en train de mijoter.

À propos de l'auteur

Vincent Lambert

Bachelier en entrepreneuriat et management à l’Université du Québec à Trois-Rivières, Vincent a toujours eu un intérêt prononcé envers tout ce qui entoure le Web, le marketing et la stratégie. Ayant réalisé son premier site Web à l‘âge de 14 ans, Vincent est un entrepreneur né.